Le temps Jules César a été capturé par les pirates

Au 1er siècle avant notre ère, la mer Méditerranée avait un problème de criminalité. Plus précisément, il y avait un problème de pirate. La région accidentée de l’Anatolie méridionale connue sous le nom de Cilicia Trachea (Rough Cilicia) était notoirement infestée de bandits de mer dont les déprédations terrifiaient les Romains.

En 75 av. J.-C., une bande de pirates ciliciens de la mer Egée a capturé un noble romain de 25 ans nommé Julius Caesar, qui était en route pour étudier l’art oratoire à Rhodes. Comme l’histoire est relatée dans Les vies parallèles de Plutarque, la capture était un inconvénient mineur pour César mais très mauvaise chance pour les pirates.

Dès le début, César a simplement refusé de se comporter comme un captif. Quand les pirates lui ont dit qu’ils avaient mis sa rançon à la somme de 20 talents, il s’est moqué d’eux pour ne pas savoir qui ils avaient capturé et a suggéré que 50 talents seraient un montant plus approprié. Il a ensuite envoyé son entourage pour rassembler l’argent et s’installer pour une période de captivité. Les pirates ont dû être abasourdis. Ce n’est pas tous les jours qu’un otage négocie sa rançon.

 

 

 

 

 

184703-131-5F5449BD.jpg

César se rendit chez lui parmi les pirates, les guidant et les faisant taire quand il voulait dormir. Il leur a fait écouter les discours et les poèmes qu’il composait dans son arrêt imprévu et les a réprimandés comme des analphabètes s’ils n’étaient pas suffisamment impressionnés. Il participait aux jeux et aux exercices des pirates, mais il les adressait toujours comme s’il était le commandant et qu’ils étaient ses subordonnés. De temps en temps, il menaçait de les faire tous crucifier. Ils l’ont pris comme une blague de leur captif trop confiant et légèrement noisette.

Ce n’était pas une blague. Après 38 jours, la rançon a été livrée et César a été libérée. Étonnamment, César parvint à lever une force navale à Milet, bien qu’il n’occupât aucun poste public ou militaire, et il partit à la poursuite des pirates. Il les a trouvés encore campés à l’île où il avait été tenu, et il les a ramenés comme ses captifs. Quand le gouverneur de l’Asie a semblé hésiter à les punir, César est allé à la prison où ils étaient détenus et les a tous crucifiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *